Vous êtes ici:   Accueil > Le site > Le Sahara côtier
 
Le Sahara côtier
 

Bivouac désert Maroc, bivouac Sahara Maroc, circuit 4x4 désert maroc

Le Sahara côtier

Depuis la base centrale que constitue le Camp Bédouin, vous pouvez découvrir une diversité incroyable de sites naturels.

  • la sebkha Oum Dba
  • les dunes de Tarfaya
  • la grande plage de Tarfaya à Laayoune
  • la sebkha Tah
  • la lagune de Naïla
  • les gueltas de Khawi Nam
La sebkha Oum Dba

La sebkha Oum Dba s'étale au pied du Camp Bédouin, avec en son centre le Mont Gara. Les parois de la dépression sont léchées par le sable tandis que le fond est tantôt boueux tantôt salin. Les contrastes de couleur sont étonnants et la quiétude sauvage du lieu déroutante. De grandes balades à pied ou en 4x4 permettent de découvrir les contrastes de cette région tourmentée par les éléments.

Les dunes de Tarfaya

Depuis le cap de Tarfaya jusque la grande ville de Laayoune, sur une centaine de kilomètres, la plaine côtière est couverte d'une infinité de barkhanes, ces dunes en forme de croissant se déplaçant avec le vent. Ici et là, des sahraouis mènent leurs troupeaux de dromadaires et de chèvres dans le dédale des dunes. Ce vaste désert s'étend entre la côte atlantique et la route nationale, pour venir lécher le Camp Bédouin. La zone, immense, permet des bivouacs sauvages des plus dépaysants et inédits (bivouac désert Maroc).

La grande plage de Tarfaya à Laayoune

Tout le long de la côte assez sauvage, une immense plage relie les deux bourgades de Tarfaya et Laayoune. A marée basse, il est possible de rouler sur des dizaines de kilomètres à même la plage, jalonnée de baraques de pêcheurs. Au village d'Amgriou, l'on recueille et fait sécher les algues, revendues essentiellement aux Etats Unis à l'industrie cosmétique ou pharmaceutique. La baignade est tout à fait concevable, entre quelques épaves de chalutiers et autres navires qui n'ont pas pu éviter les mauvais courants et écueils du Cap Juby.

La sebkha Tah

La sebkha de Tah, toute proche du Camp Bédouin, est l'une des dépressions les plus significatives avec une altitude négative de près de 100 mètres sous le niveau de la mer ! Du bord de ses falaises, le spectacle est grandiose et hypnotisant. Sur un fond salé, les dunes viennent s'adosser aux parois abruptes et déchiquetées des bords de la dépression, dans un contraste de couleurs étonnant. Rien de plus exaltant que bivouaquer sous le niveau de l'océan au bon milieu de cette immensité (bivouac désert Maroc) !

Pour la petite histoire, c'est du village de Tah que démarra la Marche Verte avec 350.000 participants qui franchirent la frontière espagnole, pénétrèrent dans le Sahara espagnol pour obtenir l'annexion du territoire au Maroc.

La lagune de Naïla

Encore et toujours de superbes dunes mais séparant cette fois une vaste lagune de l'océan. Classé parc naturel, ce lieu contraste avec le reste de la région par l'abondance de l'eau et de la faune maritime. L'attraction consiste à monter à bord d'une barque de pêcheur et jouer de l'hameçon  : prises garanties ! Puis à organiser un barbecue de poisson frais sur une plage vierge. Vous ne verrez jamais d'autocars de touristes, seulement de temps à autre un  mordu de la ligne !

Les gueltas de Khawi Nam

Ce circuit de 125 kms de piste et de hors piste justifie à lui seul le voyage au Sahara marocain (circuit Sahara Maroc). Loin des sentiers battus, le 4x4 s'enfonce à l'intérieur du pays sur les bords de sebkhas désertes pour atteindre un inattendu canyon spectaculaire où coule en cascade une eau salée et ferrugineuse. La succession de plans d'eau qui dévale dans la gorge forme l'un des sites les plus impressionnants au sud du Drâa. Ancienne zone de combat militaire avec le Polisario, quelques fortifications encadrent cet endroit stratégique et confèrent à l'ensemble une ambiance exceptionnelle. A mi-parcours, l'on se perd volontiers dans le dédale d'un nouveau champ de barkhanes de couleur ocre et l'on finit même par perdre le nord tant la nature se joue des niveaux et des courbes de la dépression. Un très grand moment en zone désertique, absolument loin de tout et de tous.