Vous êtes ici:   Accueil > Les activités > Les excursions à la journée > Les gueltas de Khaoui Nam...
 
Les excursions à la journée
 
Les gueltas de Khaoui Nam
   2 jours - 125 à 190 €/pers   

Notre raid 4x4 préféré ! Pistes et hors piste à gogo, dans des paysages étranges et au bout du monde. La diversité est totale, avec la succession de sebkhas curieuses, de gorges profondes, de cascades colorées, de zones de dunes amusantes. Un bivouac sauvage en surplomb des gueltas dans une quiétude absolue assurera un dépaysement total en zone désertique.

Itinéraire          Temps forts          Informations          Galerie          Tarification          Programme
Itinéraire
Circuit Camp Bédouin - Akhfenir - sebkha Khaoui Nam - gueltas Khaoui Nam - dunes de Khaoui Nam - Camp Bédouin 
Les temps forts Informations
  • Panoramas vastes et étranges des sebkhas
  • Vertige des falaises des gorges
  • Formidables scultures naturelles
  • Succession de couleurs étonnantes
  • Franchissement d'une zone de barkhanes ocres
  • Bivouac sur une ancienne zone de combat, en suspension au-dessus du canyon
  • Site exceptionnel des gueltas
Durée: 2 journées
Hébergement : bivouac sauvage
Tarification
Prix par pers
  • si 2 participants : 190 € ou 1900 dhs
  • si 4 participants : 125 € ou 1250 dhs
Inclus
  • pique-niques les deux midis
  • barbecue le soir
  • location du matériel de camping complet pour le bivouac
Programme*

Nous adorons ce raid 4x4 !

Nous roulons depuis un certain temps sur un plateau monotone, dans un décor hostile et aride. Qui s'attendrait à trouver plus loin cette diversité de paysages ? Ici, une immense dépression saline, là un désert de superbes barkhanes ocres, plus loin une gorge profonde et longue qui semble n'en plus finir et bien en amont une cascade à plusieurs niveaux, une vaste guelta d'eau, des formations rocheuses bien curieuses.

Bienvenue à Khaoui Nam. Seuls vestiges humains, de sommaires casemates du Front Polisario témoignent d'un passé plus mouvementé dans la région. L'endroit, souvent venteux, est pourtant extraordinaire par la grandeur de ses paysages, la profondeur de la gorge, la couleur de l'eau, les sculptures naturelles des parois rocheuses. Vous êtes au bout du monde et dans un site naturel on ne peut plus original et pourtant si peu connu et fréquenté... Et tant mieux !

Entre les dunes plus en aval et le rebord vertigineux de ce petit canyon, nous hésitons sur le choix du lieu de bivouac. Nous optons cette fois pour le montage d'un camp sauvage en surplomb de la guelta. Après la trempette des pieds dans l'eau ferrugineuse et saline de la cascade, le soleil encore haut invite au bain de soleil, allongé sur l'une des marches naturelles si curieuses du haut de la gorge. Un participant préfère aller explorer les fortifications abandonnées. Un autre a choisi de désescalader la cascade pour se retrouver à mi-hauteur de la gorge, infiniment petit dans cet infiniment grand. Le dernier a opté pour une longue balade à pied le long de la rive gauche afin de bénéficier des différentes prises de vue possibles avec le recul.

Le soir, à l'abri du vent dans le premier ressaut, nous dégustons un bon tajine autour d'un feu de camp, tout près de l'eau. Le ciel est constellé et personne ne parle, l'esprit de chacun vagabondant à sa façon devant la grandeur et l'étrangeté des lieux.

Au programme de cette seconde journée, la traversée du désert ! Nous avons le choix entre revenir sur nos pas en empruntant l'autre rive de la sebkha ou nous diriger vers la sebkha de Tah en délaissant le bled perdu de El Hagounia. Notre petit groupe ne se sent pas trop d'humeur à galérer dans les dunes inextricables du désert de Tah et préfère une conduite plus souple et amusante dans les dunes rouges bordant la rive gauche de la sebkha prolongeant Khaoui Nam. A chaque fois que nous empruntons cet itinéraire, nous passons par un chemin différent ! Jamais nous ne franchissons les dénivelés entre le plateau supérieur et le fond de la dépression au même endroit, jamais nous ne traversons le labyrinthe de barkhanes selon un même axe. Et c'est bien tout l'intérêt de cette façon de naviguer : une grande place est laissée à la découverte, à l'imprévu.

De retour au Camp Bédouin, une longue douche sera nécessaire pour ôter tout le sable du corps et des cheveux. On retrouve une peu de confort, sans pour autant être obligé de renouer avec le stress d'une ville ou l'agitation d'un établissement touristique très fréquenté. Il est grand temps de télécharger les photos de l'appareil dont la carte mémoire est déjà pleine !

Khaoui Nam restera assurément l'un des temps forts du voyage.

(*) Programme donné à titre indicatif, agencé en fonction de vos préférences et des contraintes locales